Entre Pères & Mers

Phare du Cap Fréhel

48° 41' 104" N - 02° 19' 045" W

Situé dans les côtes d'Armor, le phare du cap Fréhel est certainement l'un des établissements de balisage les plus visités. En toute saison, vous trouverez sur ce très beau site (classé) de nombreux promeneurs. Il faut dire que la couleur du granit éclairé par les rayons du soleil est du plus bel effet. La tour carrée avec ses pierres apparentes est assise sur un soubassement massif qui accueille les bureaux du service.

Le phare est aussi impressionnant vu du parking que du cap, on en vient presque à regretter la simplicité de sa lanterne qui couronne un peu maladroitement l'édifice. Il n'en reste pas moins que le phare du Cap Fréhel est l'un des plus beaux phares que j'ai pu voir sur nos côtes.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

 

Le cap Fréhel fut éclairé à partir de 1695, sur les plans du Stiff et, sur les conseils de Vauban, un phare (voir à gauche) constitué de deux tours tronconiques accouplées fut érigé sur la pointe du cap.

Edifié par les autorités de Saint Malo, l'entretien du phare ne fut pris en charge par l'état qu'en 1793.

En 1845, une autre tour fut construite par Léonce Reynaud sur le cap en remplacement du premier phare. Allumé le 1er mai 1847, le nouveau phare fut maintenu en service jusqu'à sa destruction par les Allemands à la libération. On peut encore voir sur le cap les traces laissées par les constructions militaires des occupants allemands.

La construction de l'établissement actuel débuta en décembre 1946. Le nouveau phare fut allumé le 1er juillet 1950.

 

L'optique dispose de quatre panneaux de focale 0,5 m éclairée par une lampe halogène de 1 000 watts. Son signal est un feu blanc à 2 éclats toutes les 10 secondes. Il porte à 29 miles nautiques.

 

Cliquez pour agrandir

Page réalisée en décembre 2002 - Photos du 10/11/2002