Entre Pères & Mers

Phare de Kermorvan

48° 21' 45" N - 04° 47' 27" W

Le phare de Kermorvan est situé dans le Finistère. Il se trouve face au Conquet sur la rive nord du bassin du port du Conquet. Phare à terre le plus occidental, il est constitué d'une tour carrée maçonnée qui place la lanterne à un peu plus de 22 mètres au-dessus des flots. Construit sur un affleurement rocheux, il est accessible (pour qui a la clef) par un petit pont de pierre depuis un fortin fort semblable à ceux visibles près du phare des Poulains sur Belle Isle en Mer ou à la pointe Saint Mathieu. Ce phare a de magique qu'il semble, seul au bout du monde répondre à son grand frère, le phare des Pierres Noires.

Si vous vous rendez au Conquet pour voir ce phare, je vous conseille de prendre nuit au Relais du Vieux Port. L'hôtellerie y est d'un excellent rapport qualité/prix et vous pourrez de vos fenêtres voir les éclats du phare sur les pignons des habitations.

Cliquez pour agrandir

 

 

Le phare pendant l'occupation

Cliquez pour agrandir

1849, Allumage du phare.

1874, Installation d'une cloche sur la tour du phare.

1900, Installation d'un brûleur Luchaire à manchon utilisant du pétrole vaporisé.

Durant la guerre, l'optique du phare a été démonté, ce qui a probablement valu au phare d'être épargné par les allemands.

 

 

Le phare de Kermorvan est éclairé par une lampe halogène d'une puissance de 180 watts. Son optique dispose d'une lentille à 4 panneaux au 1/4 de focale 0,25 m. Son signal porte à 22 miles un éclat blanc toutes les 5 secondes.

Le phare participe au balisage des chenaux de la Helle et du Four.

E.B.5s [0,3]

Corne 1 son 60s [3]

 

Cliquez pour agrandir

 

Page réalisée en novembre 2002, Mise à jour Janvier 2003 - Photos du 18/11/2002

Merci à Sébastien Devière pour le cliché historique