Entre Pères & Mers

Phare de Chassiron

46° 02' 517" N - 01° 24' 323" W

Le phare de Chassiron est l'un des grands phares français. Situé à l'extrémité occidentale de l'île d'Oléron en Charente maritime, il domine la pointe de l'île à 56 mètres de hauteur et sa tour tronconique est posée sur un bâtiment circulaire. Comme Faraman, la Banche et le Créac'h, la tour est barrée d'anneaux noirs. Le phare a été bâti sur la base du plan type de Goulphar établi par Fresnel.

Le premier phare de Chassiron présentait deux tours en pierre accolées. La plus fine accueillait l'escalier et dominait de quelques mètres la plus large.

Les foyers étaient alors placés dans des cages métalliques.

De sa lanterne, on peut observer le sémaphore de la marine et apercevoir la balise d'Antioche (ci-dessous).

 

Cliquez pour agrandir

 

Cliquez pour agrandir

En 1685, une double tour Vauban fut construite ici pour sécuriser l'atterrissage sur Rochefort. En 1716, Chassiron sera équipé d'un second foyer pour le distinguer du phare des Baleines au nord et de celui de Cordouan au sud. Ceci n'aura pas beaucoup d'utilité : la proximité des deux foyers n'empêchait pas que leurs lueurs se confondent à distance. En hiver, le foyer nécessitait 700 kg de bois chaque nuit et on peut imaginer l'amélioration des conditions de travail des gardiens lorsqu'en 1777 le phare fut d'un réverbère à huile, installé comme quasiment partout ailleurs par la compagnie Trouville-Sangrain. L'année suivante, en 1778, le foyer fut fermé.

Le phare fut éteint une première fois en 1809 à l'approche des vaisseaux anglais. Ce fut à nouveau le cas le 17 mai 1811.

Le 15 octobre 1820, on équipa le phare des Baleines d'un feu tournant afin de le distinguer de Chassiron. En 1825, Chassiron était toujours équipé de réflecteurs paraboliques.

La nouvelle tour fut construite à proximité et mise en service le 1er décembre 1836 sur la base d'un projet déposé en 1833. En 1851, le bâtiment circulaire qui constitue son soubassement fut rehaussé afin d'accueillir des logements.

En 1895, le phare fut équipé d'une unité de production de gaz d'huile, le phare l'utilisera comme combustible. Un essai d'utilisation de l'acétylène sera fait à Chassiron durant trois années et à partir du 15 novembre 1902. Cet essai ne semble pas avoir satisfait le service des phares et balises.

Le 27 septembre 1891, Chassiron sera converti en feu à éclats.

 

L'optique du phare est composée de 8 panneaux à lentilles, de focale 0,92 m et est éclairée par une lampe de 1 500 watts. Le signal de Chassiron est un feu à éclats blancs toutes les 10 secondes. Il porte à 28 miles nautiques.

 

 

Cliquez pour agrandir